Penser l’orientation des jeunes autrement

Comment faire pour rendre l’orientation des jeunes plus vivante, plus accessible et plus fun ? C’est la question que s’est posée la Mission Locale de Dinan, confrontée à un enjeu de taille : susciter la curiosité et la motivation des jeunes face aux métiers qui recrutent.

En partenariat avec Alliam, les conseillers ont choisi d’axer leur travail sur la valorisation de 23 « métiers verts » en lien avec l’écologie et l’environnement. Ces métiers, certes en plein essor et porteurs en termes de débouchés, demeurent encore trop peu connus auprès des jeunes. C’est le moment de les faire sortir de l’ombre en utilisant la force de la pensée visuelle !

Un défi : des infos ciblées, vivantes et colorées

Conscients de la nécessité de faire évoluer leurs supports d’informations traditionnels, les conseillers ont décidé de s’appuyer sur le mind mapping pour communiquer.

L’objectif : réaliser des cartes synthétiques et interactives pour chaque métier vert répertorié.

Droit au but avec le mind mapping 

La première difficulté tient à la quantité d’informations récoltées sur chaque sujet. Le travail documentaire a apporté beaucoup de matière, qu’il faut trier, analyser, synthétiser pour être au plus près des préoccupations des jeunes. L’enjeu est de transformer cette masse d’informations de façon à la rendre à la fois digeste et pertinente.

Un canevas simple mais efficace est vite adopté : il s’agit de questions clés. Qui ? Pour quoi ? Quoi ? Comment ? Combien ? Où ? Ces entrées pragmatiques, conjuguées à la représentation visuelle du mind mapping, permettent aux jeunes de trouver aisément les réponses à leurs questions. Combien je gagne si je suis monteur d’éolienne ? Quelle formation dois-je faire pour devenir éco-conseiller ? Dans quel type d’environnement travaille un agent d’entretien espace rural ? C’est quoi concrètement, mon quotidien, si je suis ingénieur thermicien ?

mind mapping orientation

Voici quelques exemples de cartes réalisées, une fois le canevas complété. Vous pouvez cliquer sur chacune pour les voir de plus près.

carte mentale mission localeintelligences multiplescarte heuristique

 

 

 

 

Une approche 100% intelligences multiples 

Ces cartes de synthèse s’inscrivent dans un corpus documentaire plus vaste, conçu dans un esprit « intelligences multiples », dans le sens où un effort particulier a été fourni pour diversifier les types de contenus mis à disposition. L’objectif : maximiser les chances de toucher les jeunes, en variant les modes d’accès à l’information et donc, en faisant appel à différentes formes d’intelligence.

La carte ci-dessous identifie les 8 formes principales d’intelligence telles qu’elles sont définies par Howard Gardner, fondateur de l’approche des intelligences multiples.

Les 8 intelligences - howard gardner

Par exemple, l’intelligence visuelle-spatiale est sollicitée par le biais du mind mapping, qui permet de visualiser l’information et de mixer mot-clé, couleur et pictogramme. Mais pour les adeptes de l’intelligence logico-mathématique ou verbale-linguistique, les mêmes informations sont disponibles sous forme de tableau ou de synthèse de texte. Si le jeune préfère entendre quelqu’un parler du métier (intelligence musicale-rythmique) c’est aussi possible, grâce à une vidéo mettant en scène des professionnels de chaque métier. Quant à la découverte des documents – qu’ils soient visuels ou sonores -, elle peut se faire en complète autonomie pour favoriser l’intelligence intrapersonnelle : les ordinateurs sont en libre-service dans les Missions Locales, mais les jeunes peuvent aussi explorer les métiers de chez eux et naviguer dans les cartes comme ils le souhaitent, même avec le contenu enrichi (sites Web rattachés, vidéos associées, documents annexes…) Il leur suffit pour cela de télécharger gratuitement le logiciel qui a servi à la réalisation des cartes. Ceux qui, au contraire, apprennent mieux lorsqu’ils échangent avec d’autres (intelligence interpersonnelle), sont invités à contacter un conseiller spécifique, référent sur le métier. Il s’agit généralement de la personne qui a réalisé le travail documentaire et qui pourra leur donner des informations complémentaires. L’intelligence naturaliste se retrouve dans la structure inhérente à tout le corpus : visible sur une carte sommaire (voir ci-dessous), l’organisation des informations est identique pour chaque métier, ce qui facilite le repérage et la navigation : toutes les informations sont classées en catégories, de la même façon. Par ailleurs, en balayant les premières branches de la carte synthétique, le jeune sait d’emblée si le métier qu’il découvre est susceptible de l’intéresser ou s’il préfère en explorer un autre.

Carte sommaire répertoriant les différentes informations à disposition des jeunes

carte sommaire

Enfin, dans une moindre mesure, l’intelligence kinesthésique-corporelle est aussi impliquée, avec 2 options : la manipulation directe des données via les outils informatiques ou le contact papier avec les cartes généralistes, disponibles sur place à la Mission Locale.

Le projet commence à être expérimenté. Il ne reste plus qu’à attendre les premiers retours, qu’ils proviennent des jeunes ou des conseillers ! 

Ce travail s’intègre dans un projet européen, le projet CREST (Community REtrofit through Sustainable Technology), qui vise à lutter contre le gaspillage énergétique en associant différents acteurs sociaux, économiques et associatifs.

Plus d’informations ici : http://www.crest-project.eu/

No Comments