14 heures de formation

12 stagiaires

Formatrice : Jeanne Dobriansky

 

target     Objectifs de la formation

 

  Être opérationnel avec le mind mapping dans plusieurs situations

Clarifier et structurer ses idées en résolution de problème

Gérer l’information efficacement en l’organisant rapidement

Mémoriser beaucoup, mieux et plus longtemps

Apprendre avec aisance

Aller à l’essentiel

Conserver une vision globale tout en repérant le détail

Pratiquer des restitutions claires

 

 

cartes et crayons

 

 

bulle   Les participants témoignent

 

« Le mind mapping est devenu un formidable outil d’organisation pour mon travail de céramiste, le suivi des travaux de notre maison, la gestion du développement de l’association que j’ai créée et  les aspects du quotidien en famille. C’est une méthode structurante que je suis en train de m’approprier en travaillant sur moi-même et qui m’oblige en premier lieu à sérier les domaines sur lesquels je veux agir, projeter les actions à poser dans une vision claire avec des mots-clés pour dégager les priorités. Je gagne en efficacité, en clarté d’esprit et je communique mieux avec mes partenaires car je sais où je vais exactement ».

Laura, céramiste, 52 ans

« J’ai passé un très bon moment au cours de cette formation : c’est à la fois dense et reposant. On en sort avec plein d’idées, des envies de tester d’autres façons de faire au quotidien. Je me suis bien approprié les cartes parce que j’en ai perçu très vite les bénéfices : plus de clarté dans la gestion de l’information, plus de lisibilité sur les tâches à accomplir et aussi… beaucoup de plaisir ! Le plaisir d’avoir un outil qui aide à visualiser ses idées, ses priorités, ses actions… et qui ne nécessite que du papier et un crayon ! »

Stéphane, agent commercial, 55 ans

« C’est une technique intéressante à exploiter avec les élèves, que ce soit pour recueillir leurs idées sur un sujet, synthétiser une séquence ou clarifier des notions complexes. C’est un outil qui me plaît bien parce qu’on peut l’utiliser librement et l’adapter en fonction de ses besoins. Transformer un cours en carte peut constituer parfois un ressort de motivation pour certains élèves, peu réceptifs aux blocs de texte et à l’approche strictement linéaire. En pédagogie, les bénéfices sont nombreux : pour mémoriser, comprendre, créer facilement des liens, préparer un exposé, travailler à plusieurs… »

 Antoine, professeur d’histoire-géographie, 25 ans