Le pari d'Alliam ? Tout est une question de liens !

Créer ou recréer des liens qui font sens, c’est la vocation d’Alliam.

En se fondant sur des travaux réalisés dans le domaine des neurosciences, Alliam appréhende le lien d’une manière concrète, en remontant jusqu’aux premières connexions qui se créent en nous : les connexions entre nos neurones !

Alliam vise à démocratiser des outils intuitifs, des outils qu’on pourrait qualifier de « biocompatibles » car ils sont très proches du fonctionnement de notre cerveau. C’est dans cette optique qu’Alliam s’est intéressé à l’approche visuelle pour faciliter la gestion de l’information.

En partant de méthodes de travail testées et approuvées, Alliam souhaite réhabiliter la puissance de la schématisation, l’usage de la couleur, l’utilisation de pictogrammes ou encore le plaisir du croquis. Le but derrière tout ça ? Rendre explicites les liens entre les informations, les idées et les actions… et ainsi faciliter la communication.

Alliam perçoit la compétence comme un pont entre soi et les autres. Car maîtriser un outil n’a de valeur que si celui-ci génère des bénéfices dans notre environnement quotidien : des relations de qualité, plus d’aisance, plus d’efficacité.

C’est dans cette perspective qu’Alliam propose d’allier la connaissance de soi à la découverte de l’autre et du monde, revendiquant ainsi une conception profondément sociale du développement de la personne.

Alliam en feutres

Et pourquoi Alliam ?

Alliam est né d’une contraction de : al liamm, qui signifie « le lien » en breton.

De l’autre côté de l’océan, Alliam devient all I am, « tout ce que je suis » en anglais.

Cette double origine invite à appréhender le lien comme vecteur d’épanouissement pour les autres comme pour soi-même… en commençant par relier ce qui vit en nous pour créer une symbiose entre tout ce que l’on est.